Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 19:19

ATTENTION, RISQUE DE SPOILERS !

Chicago, 1936. Pour venger la mort d'un de leurs amis, qui a été assassiné par les hommes de main d'un certain Doyle Lonnegan, célèbre caïd new-yorkais; les arnaqueurs Henry Gondorff et Johnny Hooker décident de monter une escroquerie de grande envergure destinée à mettre Lonnegan sur la paille. Pour cela, Hooker fait croire au gangster qu'il peut obtenir les résultats des courses avant qu'ils ne soient officiellement connus...

Prenez un réalisateur talentueux nommé George Roy Hill. Puis, choisissez un scénariste de génie tel que David S. Ward. Ensuite, invitez trois acteurs qui ont une gueule et une prestance hors du commun, comme par exemple Paul Newman (le maître), Robert Redford (le disciple) et Robert Shaw (le pigeon). A tout cela, ajoutez une pincée d'humour, un zeste de romantisme et une petite dose de suspense; ainsi qu'une musique légère et facile à retenir. Pour finir, il ne vous reste plus qu'à mixer l'ensemble.

Vous obtiendrez alors L'Arnaque (1973), véritable chef-d'œuvre de la comédie policière américaine, dans lequel l'audace a rendez-vous avec la classe. Du grand art, très justement récompensé par 7 Oscars.

K.H.

/>


Partager cet article
Repost0

commentaires

B
Une belle réussite que cette comédie policière dont le duo de comédien fonctionne à la perfection!
P
bonsoir Kleinhasej'adore ce film et la première fois que je l'ai vu, je n'ai compris qu'au dernier tableau. Il est repassé dernièrement et je n'en ai pas loupé une miette. Et le tandem NEWMAN-REDFORD fonctionne à merveille sans qu'on puisse dire que l'un prend le pas sur l'autre.
R
Effectivement ton commentaire sur ce film extrêmement bien construit est un peu court, mais pour ceux qui l'ont vu pas besoin d'en dire plus. En principe on ne l'oublie pas. Toutes les scènes qui montent crescendo dans la mise en place de "l'arnaque" sont nettes et donnent envie de voir la suivante. Le suspense est bien présent et on souhaite le succès des arnaqueurs jusqu'à la fin. Tout ça dans la finesse,sans trop de tueries et cette musique que l 'on fredonne toujours des années après.